Un véhicule hybride

Un véhicule hybride a deux moteurs, un thermique (gaz), un autre électrique. Deux techniques ont été utilisées: la série ou parallèle. Le premier est un “tout électrique”, le moteur est juste utilisé pour recharger les batteries augmentant ainsi l’autonomie du moteur électrique. La seconde, retenue par les producteurs, garde sa chaleur: l’électricité étant utilisée essentiellement en ville ou combinée à la thermique pour une puissance supplémentaire. Dans les deux scénarios, l’énergie cinétique au freinage est récupérée pour recharger les batteries. Cette technologie peut réduire considérablement les émissions de CO2 dans les zones urbaines, car dans ce cas, la voiture fonctionne en grande partie à l’électricité tout en conservant les caractéristiques d’un moteur thermique.

Le moteur électrique

Il n’y a que deux moteurs à bord des véhicules hybrides standard: un moteur thermique principal et un moteur électrique secondaire. Les roues sont entraînées par le moteur à essence dans la grande majorité des modèles. Il est soutenu par un moteur électrique qui permet de manœuvrer la voiture à un régime en mode électrique qui était de 100% et aider les accélérations à la vitesse. Il existe plusieurs types de technologies hybrides standard qui utilisent des systèmes de transmission et dispersent l’effort entre l’électricité et les moteurs. Quelques véhicules ont été équipés à l’avant à l’arrière et un moteur thermique si le plus commun combine un moteur électrique et un moteur électrique entraînant le même axe.

Le système électronique

Son moteur a la particularité de récupérer de l’énergie lors du freinage ou de la décélération. Pour cette raison, il utilise un deuxième moteur, fonctionnant au pouvoir. Ce moteur électrique peut agir comme une dynamo pour recharger une autre batterie haute tension pendant le freinage. Tout au long des périodes d’accélération, ce moteur électrique joue alors le rôle inverse et aide le moteur thermique, en utilisant la puissance de la batterie. Cette opération est totalement autonome, ce qui signifie qu’il n’est pas indispensable de recharger la batterie sur une prise de courant. Pour le conducteur tout est donc identique à une voiture conventionnelle puisque le système électronique gère aussi automatiquement les phases d’aide du moteur électrique et de régénération. 

Articles de la même catégorie :